Archives pour la catégorie POEMES

L’essentiel

Des lèvres qui pourraient m’embrasser

Des yeux qui pourraient me désirer

Des mains qui pourraient me parcourir

Des oreilles qui pourraient m’entendre

Des bras qui pourraient m’enlacer

Deux corps qui pourraient ne faire qu’un

Mais il manque l’essentiel …

Ton cœur n’est pas prêt à m’aimer !

 

Tendresse

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Tristes illusions

Enfance bercée par des contes de fées

Adolescence ballottée par des récits controversés

Jeunesse espérée par des pathétiques rêveries

Vieillesse étouffée par des illusions perdues

 

Le père noël on veut y croire encore

Les princes et princesses sont ailleurs

Les fées demeurent dans l’ombre

Les monstres dorment dans les livres

 

Ces belles histoires constellées de rêves

Continuent à hanter nos esprits avec envie

Du petit chaperon rouge au petit poucet

De l’ogre au monstre elles intriguent encore

 

La petite souris on aime y croire

Les fantômes toujours invisibles

Les génies restent introuvables

Les anges ne se montrent jamais

 

Aujourd’hui on ne croit plus en grand-chose

Et pourtant au fond de nous on aime y croire

A la belle au bois dormant et au prince charmant

Pour continuer à bercer nos illusions perdues

 

Tendresse

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

 

Fleur de l’amour

C’est en semant des graines de sentiments

Que j’ai récolté une fleur d’amour

Elle est exceptionnellement belle

Particulièrement élégante

Tendrement délicate

Terriblement sensuelle

Il s’agit d’une fleur si rare

Que toutes les autres sont devenues

Quelconques inexistantes fades

Mon cœur envoûtée succombe en permanence

A l’appel langoureux du velours satiné

De ses pétales voluptueux si doux

 

 

Cette fleur d’amour est une créature de tendresse infinie

D’une générosité sans faille

Avec laquelle mes sentiments mes émotions

Virevoltent s’enchevêtrent dans le tourbillon fou

D’une complicité réciproque

Lorsque je m’approche d’elle

Il me semble qu’elle se courbe vers moi

Comme si elle souhaitait venir se lover

Contre ma poitrine pour une voler une étreinte

Je m’imprègne de son subtil parfum aux arômes délicats

Afin de l’inhaler longtemps pour la garder en mémoire

Pour continuer ainsi à savourer les effluves de l’amour

Qui enivrent mes sens et me font perdre la tête

 

 

Cette fleur exceptionnelle trouble mon esprit

Accapare mes pensées ensorcelle mon cœur

C’est un bonheur de lui accorder l’attention particulière

D’un amour passionné et bienveillant

Je lui offre la quintessence de mes soins les plus tendres

Affectueux ils seront pour lui permettre de s’épanouir

A jamais dans les rêves exquis de mon jardin secret

 

 

Cette fleur extraordinaire je l’ai baptisée « mon Ange »

Et quand mes yeux émus s’embrument sous un voile de larmes

Ils ne sont que le reflet de la puissance de l’amour que je lui porte

 

Tendresse

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

La chance

Où es-tu !

Comment te repérer !

Comment te conquérir !

Comment te garder !

Tous les jours j’y crois

Mais en vain

Tu m’échappes toujours

Et je perds la partie

Sans avoir joué

 

Où es-tu !

Comment te saisir !

Comment t’apprivoiser !

Comment t’appartenir !

Tous les ans je veux t’épouser

Mais tu t’éclipses si vite

Que je renonce à te poursuivre

Et je reste là seule

Une nouvelle fois

 

Où es-tu !

Comment faire !

Comment m’y prendre !

Comment y parvenir !

Avec le temps je me suis résignée

Je ne fais pas partie de ton allégorie

Ma foi en toi a disparu

Tant pis pour moi

Tant mieux pour les autres

 

Tu es « la chance » que tous convoite….

Tendresse

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Roman d’une vie

Pas facile de confier sans pudeur

Les secrets cachés dans son cœur

Sur une feuille blanche immaculée

 

Chemin de vie en dentelle froissée

Parsemé d’éclat de rires brisés

L’encre noire sera-t-elle l’écrire !

 

Décrire mes joies mes peines mes rêves

Des émotions aux effluves variées

Des mots enluminés d’émanation de vie

 

Imager sur le papier mes pensées

Pour en faire un livre ouvert animé

Rires et pleurs feront la farandole

 

La plume sera l’écho de ma voix

Pour susurrer à votre oreille

Les maux parfois difficile à exprimer

 

L’espoir de colorer les pages s’affaiblit

J’attends l’arc en ciel pour clore la fin

Pour laisser l’empreinte d’une caresse

 

Sans avoir prononcé le moindre mot

Je livrerais le roman d’une vie

Comme le simple commun des mortels

 

Tendresse

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

J’aurais aimé

J’aurais aimé être une mélodie

Pour chanter mes émotions

 

J’aurais aimé être une plume

Pour effleurer la peau

 

J’aurais aimé être une brise

Pour émouvoir un corps

 

J’aurais aimé être une chanson

Pour fredonner dans les cœurs

 

J’aurais aimé être une fée

Pour changer le monde

 

J’aurais aimé être un rêve

Pour disparaître à l’aube

 

J’aurais aimé être une larme

Pour perler dans les yeux

 

J’aurais aimé être une flamme

Pour réchauffer les âmes

 

Mais je ne suis qu’un rêve

Qui jamais ne sera aimé

 

Tendresse

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Le vent

Tu es incolore inodore

Et pourtant ta présence

Est présente dans les sphères

 

Tu es bienfaiteur ou destructeur

Eole te dicte ta conduite

Au gré de son humeur

 

Tu es invisible impalpable

Mais tu sais si bien nous surprendre

Par ton souffle taquin suave à souhait

 

Ton pouvoir est sans limite

Dévastateur provocateur perfide

Mais tu sais aussi partager celui-ci

 

Tu es intouchable inébranlable

Ta saveur nous glisse entre les doigts

Mais s’engouffre dans nos cerfs volants

 

Tu viens lécher la flamme de l’âtre

Et ton murmure crépite dans les braises

Pour réconforter nos corps meurtris

 

Nous te cherchons les jours d’été

Nous te fuyons les jours d’hiver

Toi tu ne varies pas sur ton destin

Tu es le même depuis la nuit des temps.

 

Tendresse

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

J’ai le trac

Quand je parle j’ai le trac

J’ai les jambes qui claquent

J’ai le cœur sur le tarmac

Je n’y peux rien j’ai le trac

 

J’ai beau prendre du crack

Pour isoler mon trac

Mais tout part en vrac

Et je finis patatrac

 

Mes idées se détraquent

Je vais faire du fric-frac

En ouvrant le clic-clac

Sentant un peu l’arnaque

 

Je ne suis pas Balzac

Pour vider mon sac

Un vrai bric à brac

Obligée de faire du bivouac

 

Je ferais bien le cornac

Pour porter un froc en vrac

Marchant dans le cloaque

Au fond d’un cul de sac

 

J’ai une tête à claque

Ma prose se détraque

Mon repos sera le hamac

Je n’y peux rien j’ai le trac

 

Pardonnez mon trac

Je voulais me prendre pour un crack

Je n’ai fait qu’un poème loufoque

Mon esprit est devenu paradisiaque

 

Tendresse
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

Vous, Moi, Nous et le virtuel

Je ne vous connais pas

Je ne vous vois pas

Mais je m’attache à vous

 

Vous m’intéressez par vos écrits

Vous m’interpellez par vos images

Je vous apprécie en secret

 

Nous évoluons dans l’inaccessible

Nous idéalisons dans l’invisible

Nous restons des inconnus du virtuel

 

Le virtuel mot magique ou cruel

Tantôt espoir tantôt désespoir pour tous

Que nous reste-t-il avec le temps

 

Nous avons su partager nos idées

Vous m’avez donné le sourire aux lèvres

Je garde en mémoire votre avatar

 

Pourtant hier nous étions tous là

Mais aujourd’hui je vous cherche

Et demain vous aurez disparus

 

Ni vous, ni moi…. Ni pouvons rien

Ainsi va la vie dans la sphère du virtuel

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Un doux rêve

Cette impression étrange d’être en apesanteur

Sur un nuage dont la magie voluptueuse

Ne peut se révéler que dans un conte de fées

Ce joli conte serait-il ou deviendrait-il réel

 

Dans la tristesse de mon âme sombre

J’errais sans but précis et totalement résignée.

Un jour dans le dédale de mes pensées

J’ai entrevue une faible lueur pâle et timide

Lorsque, alléchée par une odeur mielleuse

Je me retournais vers cette lumière doucereuse

Une étincelle luisait dans cette illumination

Cette flamme avait suffisamment d’éclat

Pour se propager dans tout mon corps

Une sensation de chaleur douce et si agréable

Qu’instantanément un miracle se produisit

Des braises incandescentes enflammèrent mon cœur

Et incendièrent mon âme dans un tourbillon d’amour.

Il en résulte des traces indélébiles dans ma chair

Semblables aux sillons laissés par les coulées de lave

Sur les pentes d’un volcan amoureux de la terre

Que la puissance réunie de tous les dieux du ciel

Ne pourra jamais effacer de mon être….

 

Je brûle du désir de la posséder de nouveau

Que notre fusion se confondent et fondent

Dans une explosion de jouissance charnelle

Pour laisser l’empreinte d’une infinie tendresse.

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit  

1...7891011...14

CENTRE-BRETAGNE : KERPERT, ... |
Un peu de tout |
PAZIOLS corbières |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Essai de philosophie
| mesarticlesavendre
| CAP 2002 Français, Histoire...