Archives pour la catégorie Mes pensées

L’éphémère du NET

Aujourd’hui vous êtes là je suis là mais demain nous aurons peut être disparu et nous serons où ! Alors, vous et moi ferons partis des inconnus (es) du Web et tomberons dans l’oubli. De ceux que l’on côtoie un certain temps et puis un jour tout bascule, plus de nouvelles…….

Nous sommes tous quelque part « éphémère ». La technologie du futur a permis de créer des contacts « virtuels » par le biais, des forums, des blogs, des sites de rencontres….etc. Mais avait-elle aussi prévue que dans certain cas cela aurait aussi un impact sur la sensibilité des gens.

Je vous côtoie régulièrement en vous lisant, en vous écrivant et je perçois vos sentiments, votre personnalité à travers vos écrits, vos remarques, votre humour, votre affabilité et  mutuellement nous ouvrons la porte de notre cœur à l’autre ; seul un écran nous sépare.

Alors la grande question est : « faut-il se détacher de toutes émotions vis-à-vis des uns et des autres », « faut-il prendre du recul et ne pas s’attacher à l’une ou l’autre personne », « faut-il rester distant », « faut-il être affable », « faut-il demeurer distant et discret »….Je m’interroge.

Aujourd’hui je vous réponds je lis vos commentaires et j’en suis ravie…..Mais avec le temps qui passe que va-t-il rester, des souvenirs, un sourire sur les lèvres en pensant à tel pseudo ou tel autre, ou des larmes dans les yeux en pensant « aux amis (ies) virtuels perdus (ues) » sans savoir le pourquoi du comment.

Nous nous rencontrerons certainement jamais car la vie est ainsi faite, mais je sais au moins une chose je n’oublierais jamais certains d’entre vous, pour la diversité des personnalités rencontrées, la sincérité de certains, des écrits touchants et troublants, mais surtout l’humour de chacun que j’apprécie beaucoup.

Non ceci n’est pas un message d’adieu seulement une constatation que le virtuel peut faire mal, sauf si nous sommes dénués de tout sentiment émotionnel et que nous prenons le virtuel pour de la rigolade et du provisoire.

Je m’aperçois aussi que je ne peux pas rester insensible aux écrits que je croise mais malheureusement je ne peux pas donner tout mon temps à tous et faire un choix n’est pas toujours évident.  Mais quelque part aussi le choix se fait tout seul par des affinités qui se créent au fil du temps.

Le virtuel n’est-il pas finalement un moyen d’avoir une pléiade d’amis (ies) sans la contrainte de se déplacer, de se voir, de se recevoir, juste un échange de civilité pour tout contact.

Et pourtant il y a des exceptions et quelque fois les exceptions ne sont que du bonheur quand elles peuvent se concrétiser.

Aller vers les autres par le biais du net n’est pas sans conséquence, c’est quelque part une partie de nous même que nous livrons, une façon de s’exprimer, de briser une solitude mais aussi des amitiés qui se créent que nous le voulions ou pas.

Alors demain je serais encore là …. Mais après nous serons où !

 

J’ai écris ce texte sans savoir qu’une personne que j’appréciais allait fermer son blog pour des raisons personnelles que je comprends. Elle laisse un vide et ce vide ressemble à l’éphémère…

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

H1N1 Info ou Intox ! Qui croire ! A qui se fier ! Que penser ! Que faire !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 Document qui circule sur le NET dans les boîtes @.

Harcèlement moral au travail

Pourquoi aujourd’hui j’ai envie d’en parler car tout simplement je ne pensais pas qu’un jour j’y serais confrontée (ces pensées ont été écrites pendant mes vacances, peut être une certaine thérapie pour évacuer et faire le deuil de ce qui a été et ne sera plus, mais surtout une honte et un repli sur soi même).

Je l’avais lu, je l’avais entendu dire, mais tant que l’on n’est pas concerné on se croit à l’abri des agissements d’autrui.

Et puis un jour, suivi d’un autre jour on se rend à l’évidence « on gêne », « on fait peur », « on se méfie de vous », « on vous jalouse », « on se désintéresse de vous », « on ne vous donne plus rien », alors « on vous ignore », « on vous exclue », « on vous critique ».

Depuis maintenant trois ans je vis au quotidien cette situation qui a portée atteinte à ma santé physique mais surtout morale.

A la suite de plusieurs fusions, la hiérarchie, insidieusement, a supprimé mon activité et répartie mon équipe, me promettant mont et merveille, ce qui n’a été finalement que de la « poudre aux yeux ».

Au fil des jours, des mois, des années, je me suis sentie « nulle » avec une perte de confiance jumelée par une perte d’autonomie finissant par m’anéantir complètement. A plusieurs reprises j’ai essayé de rebondir par des projets, des initiatives, des explications, des demandes de changements de poste, mais en vain.

Il est triste et déboussolant de s’entendre dire des reproches injustifiés alors que cela n’a jamais été le cas, bien au contraire. Alors pourquoi autant d’indifférences, de mépris, plus d’échanges, la valeur des gens n’a donc plus sa place au sein des entreprises, je le pense sincèrement. Nous ne sommes plus que des pions que l’on déplace ou que l’on range dans un placard sans la moindre considération alors qu’il s’agit d’un être humain.

Maintenir quelqu’un dans l’ignorance des dernières dispositions, des changements, des projets, des réunions, sont des stratégies qui portent ces fruits pour détruire quelqu’un lentement.

Aujourd’hui j’ai perdu le goût de la conscience professionnelle, je ne me reconnais plus moi même, je n’ai plus envie de rien ni de me battre, juste survivre pour vivre. Pour me rassurer et retrouver une certaine confiance en moi j’ai passé un « bilan de compétence » qui s’est avéré positif sur mes capacités professionnelles et ma personnalité.

Actuellement je fais des travaux de débutants, par ci par là, je ne cours plus dans tous les sens, je ne me déplace plus, je n’ai plus de contacts extérieurs, le téléphone ne sonne pratiquement plus et je ne renseigne plus personne. Je passe mes journées seule dans mon bureau.

Alors pour me valoriser j’ai décidé de mettre mes compétences au service des autres en faisant du bénévolat une fois par semaine dans ma commune. Je commence la semaine prochaine et je suis ravie.  J’ai aussi d’autre projet que je souhaite réaliser.

Autour de moi j’entends beaucoup de personnes vivre la même situation que moi. La mentalité des employeurs a beaucoup changé au cours des années. Une carrière ne se fait plus sur un niveau d’études, de diplômes, de compétences ou d’expérience professionnelle pour progresser ou changer de poste, non, on privilégie « le copinage » pour l’attribution des postes à responsabilité et peu importe si la personne est compétente ou pas ,et bien sur le constat final la quantité prime sur la qualité.

Triste constat mais triste réalité……

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

A bientôt …

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Petit billet pour annoncer à mes chers lectrices et lecteurs, qu’à partir de vendredi soir, je serais « déconnectée » complètement du NET pendant 15 jours. Vous allez me manquer, mais mon blog restera lui en activité pour vous.

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Pour vos visites et vos commentaires

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

Pourquoi autant de différence et d’indifférence.

Je constate que ces noms sont présents chaque jour dans notre vie, au travail, dans la rue, autour de soi, notre entourage, notre famille….. Etc.

Pourquoi vis-à-vis de nos congénères l’on provoque de l’antipathie ! Qui provoquent cet état de fait ! Cette animosité se remarque par de petits détails, voir insignifiants, qui nous font ressentir ce malaise à notre encontre.

Pourquoi sans connaître la personne on se méfie d’elle, on extrapole à son sujet, on se permet de la juger sur son apparence, sa façon d’être, sa façon d’écrire, et quelque fois sans la connaître physiquement.

S’agit-il de nos instincts primitifs qui referaient surface à savoir que le plus faible est sous la coupe du plus fort et doit acquiescer l’autorité suprême en baissant les yeux.

Qui n’a jamais ressenti vis-à-vis d’une personne, aussi bien dans une situation concrète ou abstraite, une gêne, un a priori, et ressenti un désintéressement de cette personne à notre encontre. Cette façon d’ignorer une personne est un affront et une blessure.

Pourquoi cataloguer en mettant une étiquette qui la plupart du temps reste collée sur le front. Cette indifférence provoque bien des drames sur une personne sensible. Ou alors ne s’agirait-il pas tout simplement d’une timidité que l’on cache sous de l’indifférence !

Les différences existent entre nous tous, heureusement car la diversité est un échange et un partage pour tous. L’indifférence s’apparente-t-elle à la jalousie ! En partie je le pense, mais pourquoi jalouser une personne que l’on ne connaît pas, ou si peu ! Ce besoin de méfiance qui créait bien des tragédies dans une vie.

Pourquoi nous ne pouvons pas plaire à tout le monde ! Qui nous pousse à faire le choix peut être notre instinct, prends celui-ci, celui-là et ignore le reste.

Cette désinvolture de l’esprit est malheureusement préjudiciable à autrui. Comment chasser ce ressenti qui est partie intégrante de notre personnalité.

Je sais au moins une chose, je ne peux pas plaire à tout le monde et tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, n’existe pas à 100 % ou s’il existe je ne les pas encore côtoyer, mais je sais une chose que les différences peuvent s’entendre intelligemment, mais l’indifférence ne mène qu’à faire souffrir maladroitement.

Tendresse

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

J’ai voulu

J’ai inscrit ton prénom dans le sable, la vague l’a effacé

J’ai écrit ton prénom dans le désert, le vent l’a balayé

J’ai gravé ton prénom dans l’arbre, l’écorce est tombée.

J’ai sculpté ton prénom dans le marbre, la pierre s’est brisée

J’ai crié ton prénom dans l’air, l’écho s’est perdu

J’ai caché ton prénom dans mon cœur et le temps l’a gardé…

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

 

La solitude

Qui ne connaît pas ces moments de « grandes solitudes » qui nous tourmentent de temps en temps, nous plongeant dans l’incertitude de l’existence.

Qui n’a pas jamais subit l’isolement du cœur et du corps face aux turpitudes de la vie. Rien n’est plus accablant que de se sentir délaisser, isoler de tous sans personne à l’horizon.

Le destin se joue de nous en permanence, il n’est pas un fleuve tranquille mais un torrent intrépide qui nous ballote de rivage en rivage au gré de son humeur. Les obstacles ne peuvent pas tous s’éviter et des blessures indélébiles y demeurent.

Comment repousser cet isolement qui pèse tant jour après jour.

Comment retrouver le goût à la vie quand la flamme de l’espoir s’affaiblit.

Comment relever la tête face à tant d’injustice et d’incompréhension.

La porte reste invariablement fermée sur le futur, pas d’issue de sortie, le passé est le passé, pas de marche arrière…… quel tristesse !

Alors comment dompter cet exil de l’esprit. A quand la délivrance de cette existence si rien ne se peaufine à l’horizon, si rien de concret ne se dessine, si plus rien ne survient pour briser les chaînes de la solitude.

Inlassablement les jours finissent par se ressembler et l’espoir de trouver sa bonne étoile s’amenuise.

La solitude qu’elle soit journalière ou épisodique ne devrait jamais pouvoir exister, mais elle est là, tapie dans l’ombre prête à faire surface pour beaucoup d’entre nous. La moindre faille et elle trône devant nous pour nous faire de l’ombre.

Elle m’habite et se trouve bien à mes côtés. Elle s’est imposée d’elle-même et la bataille est rude pour la faire partir, je lutte, je me débats mais je n’y arriverais pas….elle est trop tenace, solitude oublie moi ……

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Des larmes

On peut sécher ses larmes, mais un cœur, jamais.

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Des larmes

Des larmes étouffées suintent de mon coeur.

Tendresse

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Pour toi mon amie

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit          Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit    Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

123456...9

CENTRE-BRETAGNE : KERPERT, ... |
Un peu de tout |
PAZIOLS corbières |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Essai de philosophie
| mesarticlesavendre
| CAP 2002 Français, Histoire...