Le pouvoir de la porte noire

Il était une fois, au pays des mille et une nuits, un roi très critiqué pour ses actes de guerre. Une fois qu’il avait fait prisonniers tous ses ennemis, il les conviait dans une grande salle.

Le roi criait :

- Je vais vous donner une dernière chance. Regardez tous à droite. Tous tournaient la tête vers une rangée de soldats armés d’arcs et de flèches, prêts à leur tirer dessus.

- Maintenant, disait le roi, regardez tous à gauche.

Dans cette direction, les prisonniers pouvaient apercevoir une gigantesque porte noire d’aspect dantesque incrustée de crânes humains sanguinolents, de mains décharnées, de morceaux de cadavre en putréfaction. Une porte d’aspect infernal… qui les faisait frissonner d’horreur.

Le roi se positionnait au centre de la salle :

- Ecoutez moi tous. Que désirez-vous le plus ? Mourir transpercés par les flèches de mes archers ou bien tenter votre chance et passer le seuil de la porte noire ? Décidez-vous, je respecterai le choix de votre libre arbitre…

Tous les prisonniers adoptaient le même comportement : au moment de se décider, ils approchaient de la porte géante, lui jetait un regard tourmenté et se prononçaient en tremblant :

- Nous préférons mourir sous tes flèches !

Aucun d’entre eux n’osait ouvrir la porte, imaginant quelle insoutenable destin il trouverait là derrière.

Mais un jour, la guerre fut terminée. Et un soldat qui faisait partie autrefois du peloton d’exécution des archers, osa interroger le roi :

- Tu sais, grand roi, je me suis toujours demandé ce qu’il y avait derrière la porte noire.

Le roi répondit :

- Tu te souviens que je donnais le choix aux prisonniers ? Ils pouvaient pousser la porter ou opter pour une mort certaine. Eh bien, toi, vas ouvrir la porte noire !

Le soldat, frémissant, s’exécuta et la porte tourna sur ses énormes gonds grinçant. Un pur rayon soleil balaya le sol dallé. Alors le soldat ouvrit la porte en grand. La lumière inonda la salle. Elle provenait d’un paysage verdoyant. Le soldat vit un chemin qui montait au milieu des arbres. Et il comprit : ce chemin, c’était celui de la liberté !

Nous avons tous une porte noire dans l’esprit. Pour les uns c’est la peur de l’inconnu, pour les autres, un client difficile, la frustration, la crainte du ridicule, celle du risque, celle d’être rejeté, d’innover, de changer…

Mais s’il est vrai qu’on peut perdre, il est également vrai qu’on peut gagner ! Derrière la peur, se trouve le rayon de soleil. Derrière le chaos apparent, il y a peut être une nouvelle étape de votre vie, plus heureuse, plus sereine. Ne vous désespérez pas en temps de crise… avancez sans peur. Décidez de triompher !

« Le courage est la résistance à la peur : la maîtresse et non l’absence de la peur. » Mark Twain

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 


36 commentaires

  1. Je suis bien d’accord avec tout ça , mais quelquefois la peur quelle qu’elle soit , prend le dessus sur la raison , c’est un combat a mener . Mais en cas de victoire , on en sort grandit !

  2. Toute notre vie, cette fameuse porte noire à laquelle nous tournons le dos est présente. Nous le savons, mais nous affrontons ou subissons les problèmes auxquels nous devons faire face. De temps en temps, quelqu’un se retourne, s’y engouffre et nous nous demandons ce qui lui a pris. Il a tout simplement tenter sa chance ou voulu connaître autre chose. Cette porte, je l’ai souvent ouverte !
    ARSENE GRISALI

  3. booguie dit :

    très belle histoire
    une vérité caché,
    un monde de peur
    peur de l’inconnu, eh oui c’est nous ça
    franchirons nous cette porte?
    bise

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : Professeur Jill_Patrice Cassuto:

  4. Lyndon Doss dit :

    I just want to say I’m newbie to blogging and site-building and definitely enjoyed you’re page. Probably I’m going to bookmark your blog . You surely have excellent articles. Thanks for sharing with us your web-site.

  5. filipino heart dit :

    How do i forward my blogspot account to my website domain name?

  6. Paul Krzynowek dit :

    Thanks for your write-up on this site. From my own experience, there are occassions when softening way up a photograph might provide the photographer with a chunk of an inspired flare. Oftentimes however, this soft clouds isn’t what exactly you had at heart and can quite often spoil a normally good image, especially if you anticipate enlarging it.

  7. Delicia Kosen dit :

    We are a bunch of volunteers and opening a brand new scheme in our community. Your site offered us with valuable information to work on. You have performed a formidable task and our entire community will likely be grateful to you.

  8. Jesusita Devaughn dit :

    My brother recommended I might like this web site. He was entirely right. This post truly made my day. You cann’t imagine just how much time I had spent for this information! Thanks!

  9. Dena Tade dit :

    Excellent read, I just passed this onto a friend who was doing a little research on that. And he just bought me lunch as I found it for him smile So let me rephrase that: Thank you for lunch! « Do you want my one-word secret of happiness–it’s growth–mental, financial, you name it. » by Harold S. Geneen.

  10. Elmer Souffrant dit :

    Thanks for the interesting things you have exposed in your writing. One thing I’d really like to reply to is that FSBO human relationships are built as time passes. By introducing yourself to owners the first saturday and sunday their FSBO is actually announced, before the masses start off calling on Mon, you generate a good relationship. By sending them equipment, educational materials, free reports, and forms, you become a good ally. If you take a personal curiosity about them along with their predicament, you generate a solid connection that, on most occasions, pays off if the owners decide to go with a realtor they know and also trust — preferably you.

1 2 3 4

Répondre

CENTRE-BRETAGNE : KERPERT, ... |
Un peu de tout |
PAZIOLS corbières |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Essai de philosophie
| mesarticlesavendre
| CAP 2002 Français, Histoire...