Des rires aux larmes, des cris aux coups….1ère partie

Mais où donc ! dans les transports en commun de la région parisienne.

Qui n’a jamais eu l’occasion de prendre ces transports en commun, vous ! Alors lisez ce qui suit.

Si tous les transports en commun en France ou ailleurs se ressemblent il doit bien y avoir les mêmes situations cocasses que chez nous.

 

Commençons par un jour de grève.

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Déjà il faut s’assurer qu’il y aura bien dans la journée un BUS, RER et métro (Et oui des personnes prennent les trois pour rejoindre leur lieu de travail). Sinon vous prenez vos jambes à votre cou et vous marchez des heures et des heures, ou le vélo, mais il faut prévoir un masque à oxygène, ou vous passez des heures dans votre voiture à vous curer le nez ou vous remaquiller…Tout est permis ce jour là.

J’oublie un détail important, vous devez vous lever avant le chant du coq…. le devoir nous appel…

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Naturellement, les jours de grèves se passent toujours à la rentrée ou pendant la période d’hiver, évidemment gros manteaux ou parapluie, bref un encombrement de plus. Un conseil un maillot de bain et l’imperméable par-dessus, c’est tout, car le sauna vous attends à l’intérieur de l’habitacle.

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Un conseil de pro pas trop près du bord en attendant le train sinon vous risquez la chute dans la fosse…et oui ! Les moutons poussent derrière vous !

Passons à l’exercice périlleux, si vous arrivez à monter dans un wagon, mais de toute façon vous êtes portés par la foule, vous avez gagné une première étape…ouf !

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Et là vous êtes compressés comme des sardines. Pas moyen de vous tenir à une barre, vous accompagnerez le déhanchement du train, pas moyen de bouger le moindre petit orteil, on vous l’écrase plutôt qu’autre chose, donc on se cale comme on peut, contre un dos, une épaule, un sac, une main, une vitre….etc.

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Et là vous entendez :

- poussez-vous, arrêtez de me coller

- vous pourriez demander pardon

- sale con, sale conne ainsi que tous les noms d’oiseaux

- ceux qui gloussent ou pouffent de rire

- ceux qui reniflent toutes les 30 secondes

- ceux qui baîllent à s’en décrocher la mâchoire

- ceux qui râlent ou gémissent constamment

- ceux qui vous soufflent dans les narines leur haleine fétide du matin et du soir

- ceux qui mâchent leur chewing-gum élégamment, on y voit leur amygdale

- ceux qui s’évanouissent ou qui vomissent en jet sur vos vêtements

- ceux qui écoutent leur musique à fond

- ceux qui essayent t’extraire leur téléphone qui sonne ou qui parle fort

- ceux qui vous regardent en chien de faïence près à bondir

- ceux qui oublient de se laver et sentent la sueur

- ceux qui ont des mains baladeuses ou des clins d’œil intempestifs

- ceux qui sont assis et qui ne pensent pas à ouvrir les fenêtres en vous narguant

- ceux qui un jour de grève font des gros achats

- ceux qui un jour de grève promènent les enfants en poussette…si, si, véridique

- ceux qui toussent ou crachent sans mettre la main devant la bouche

- ceux qui sont imbibés d’alcool

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

Bref « la réalité »…..Et n’allez pas croire que les transports parisiens sont tous équipés de climatisation…Non, que certaines lignes….Le must : exemple pour Disney.

Et quand enfin vous arrivez à la station qui n’est pas la vôtre vous vous retrouvez sur le quai encore tout chaviré par ce remus-ménage….on recommence à bousculer et jouer du coude, pas de solidarité dans ce cas, pour remonter dans cette fournaise, car bien sûr les fenêtres restent fermées….et là une odeur vous enveloppe …..Hum ! La bonne odeur ! Je dirais un parfum unique « Senteur des aisselles »….

A suivre…..La suite n’est pas triste !

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 


9 commentaires

  1. rvallou dit :

    Bonjour Tendresse,
    hébé, sacré article sur les transports. Bravo.
    Quand je vais sur Paris, je deteste le métro, j’etouffe la en-dessous. Je prefere le tram de chez nous.
    bisous et bonne journée
    Val

    Dernière publication sur Mon monde à moi : Bye bye mon Twix...reposes en paix

  2. Bonjour , je suis passée visiter ton blog , et cet article m’a interpellé par son humour , bien que je me doute du parcours du combattant que ce doit être . Heureusement ce problème ne ce pose pas chez moi , j’habite une petite ville de Provence , dans le calme !!!!!
    Bonne journée

  3. cmarie75 dit :

    Bonjour Tendresse

    Tu as bien décrit notre charmant métro pendant les jours de grève ,des souvenirs que je ne regrette pas du tout .
    J’ai hâte d’être à la 2ème partie ,je te raconterais quelques unes de mes aventures , c’est pas triste lol
    J’aime beaucoup ton article et sa présentation .
    bonne journée .bises
    marie

  4. Madeleine dit :

    Bonjour !
    Moi aussi je n’aime pas beaucoup le métro !
    Merci pour ton texte amusant !
    Bisous
    Madeleine

  5. gressieralain dit :

    Le pire,c’est qu’il n’y pas que les jours de grêve .Le même phénomène se produit aux heures de pointe. Et puis, il y a les usagers avec un carton énorme ou 3 grosses valises prenant la place de 5 personnes, sans vergogne!
    Amicalement
    ARSENE GRISALI

  6. chamade1000 dit :

    ici, près de chez moi pas de métro.
    Il y en a à Bruxelles, mais c’est la même situation.
    Et ces moments-ci, beaucoup de grève aussi. J’y pensais justement hier. Cela « commence » à énerver beaucoup de personnes
    Bon après-midi
    Bises

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

  7. 4aru7eb dit :

    Très bien ton texte, tu sais pendant plus de 20 ans, j’ai travaillé à Paris, et je prenais les transports de Viry-Chatillon balieue Sud pour Paris, je travaillais à la Sorbonne Institut d’Art et d’Archéologie. Je mettais 1h30 matin et soir et les jours de grèves et surtout j’ai connu aussi la période des attentats, et là je mettais 2h30 et même parfois plus dans les conditions que tu connais. Heureusement mon travail très intéressant .
    J’aime beaucou Paris, mais maintenant à la retraite
    je suis heureuse d’être sortie de cette agitation
    Bises
    Suzanne

  8. fleurdelyss dit :

    Coucou Douceur
    Super cette façon de présenter les jours de grève à Paris…..
    Je n’ai jamais connu ça…..Et ça ne me manque pas….
    Merci pour vos messages.
    Bonne soirée.
    A bientôt

    Dernière publication sur Le Monde de la Photo et de la Création : zzzzzzz

  9. mariuss dit :

    hooo, quel boo texte, et ces illustrations à se pâmer. Ah Tendresse que cet article est superbe, tu mériterai le Goncourt des grands reporters. Et cette fraicheur, ce ton délicieusement incisif. Encoooore. On veut d’autres articles du même genre. Ahhhh, pâmoison…..

    * bon, çà va comme çà, le comm ? tu me la file cette thune promise ? Encore que si tu payais en bizoux je prendrai aussi ! Allez à plus, on se voit de 5 à 7 *

Répondre

CENTRE-BRETAGNE : KERPERT, ... |
Un peu de tout |
PAZIOLS corbières |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Essai de philosophie
| mesarticlesavendre
| CAP 2002 Français, Histoire...